Réflexions créatives

Une existence créative

J’ai emprunté cette expression à l’écrivaine Elizabeth Gilbert, qu’elle utilise dans son livre « Comme par magie : vivre sa créativité sans la craindre ». Cet ouvrage a eu une grande résonance chez moi ; c’est en partie grâce à lui que j’ai pu me comprendre et m’accepter comme je suis ; c’est un peu lui qui m’a amenée à créer ce blog.

Voilà pourquoi j’aimerais partager ici certaines de ses idées, avec bien sûr l’interprétation que j’en fais :

 

 

Une existence créative, c’est quoi ?

Avant tout, mener une existence créative ne signifie pas obligatoirement choisir un métier créatif.

Je dirais que c’est plutôt une manière de vivre, en acceptant et en recherchant dans notre quotidien la créativité, la nouveauté, l’originalité…

Photo by Edu Lauton on Unsplash

 

Pour Elizabeth Gilbert, « nous sommes tous les dépositaires vivants de trésors enfouis », c’est-à-dire que nous avons tous des choses à créer, des domaines dans lesquels nos talents n’attendent qu’à être révélés. Coudre, cuisiner, chanter, bricoler… Nous avons tous en tête des activités qui nous animent et nous comblent.

« Le talent, c’est d’avoir envie de faire quelque chose » – Jacques Brel

 

Mener une existence créative, c’est justement vivre pour « trouver les pépites enfouies en nous ». Elizabeth Gilbert parle d’ « une vie gouvernée plus par la curiosité que par la peur ». C’est oser se lancer, oser aller voir ce dont on est capable, oser bouleverser (même un peu) notre quotidien, oser essayer cette ou ces activités qui nous tente(nt), oser aller chercher le meilleur de soi-même pour donner vie à des trésors insoupçonnés.

Cela n’a rien à voir avec l’excellence, attention. Il ne s’agit pas de devenir le meilleur dans un domaine, juste de le pratiquer avec passion, jour après jour.

Photo by Eddy Klaus on Unsplash

 

« Tout le monde a du talent. Ce qui est plus rare est d’avoir le courage de développer ce talent»  – Erica Jong

 

 

Pourquoi choisir une existence créative ?

 

Oui, pourquoi prendre le risque de sortir de son petit train-train quotidien ?

Photo by Hugh Han on Unsplash

Et bien, je ne sais pas vous, mais moi, le mode survie, ça ne m’épanouit pas plus que ça ! En cette période où on enchaine couvre-feux et confinements, et où tout ce qui nous reste c’est la routine métro-boulot-dodo, je crois que beaucoup seront d’accord avec moi : la vie, c’est quand même plus intéressant, plus riche, quand on laisse leur place à l’émotion, à l’imagination, à la beauté…

 Une existence créative, c’est « une existence sublimée », une existence plus heureuse, plus vaste, avec davantage de couleurs. Celle qui nous fait sentir que nous ne sommes pas uniquement des travailleurs-consommateurs, que nous ne nous réduisons pas à la somme de nos obligations journalières. Celle qui nous rend vivants, quoi !

Photo by Allef Vinicius on Unsplash

 

 

 

Et vous, quels sont les domaines qui vous rendent créatifs, les passions qui vous font vibrer ?

 

 

Photos by Tim Mossholder, Nicole Geri, Olga Guryanova, Lucrezia Carnelos, by Travis Grossen and Les Triconautes on Unsplash

 

 

Il y a pas mal d’autres idées dans le livre d’Elizabeth Gilbert, vous vous en doutez. J’en reparle notamment dans mon article sur Les freins qui nous empêchent de mener une existence créative (et quelques pistes pour les surmonter…)

Mais si le sujet vous tente, je vous conseille vivement de lire le livre, il est très court et plein de bons conseils.

 

Photo mise en avant : Cris DiNoto on Unsplash

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *